Prothèse pénienne: Ce qu’il faut savoir

Prothèse pénienne Ce qu’il faut savoir

Également appelée implant pénien, la prothèse pénienne est un dispositif médical placé dans les pénis des hommes souffrant de problèmes d’érection. Une fois installé, cet équipement aide le patient à reprendre le contrôle de son corps. Nous allons expliquer dans cet article les principes de la prothèse pénienne.

Le fonctionnement de la prothèse pénienne

La prothèse pénienne est directement installée dans un corps caverneux du pénis. Parfaitement intégré dans l’appareil génital masculin, ce dispositif médical n’est pas visible de l’extérieur.
La prothèse pénienne est un traitement définitif qui ne devra pas être retiré. Avant sa mise en place, une évaluation psychologique est ainsi recommandée. L’urologue traitant doit vérifier si le patient est en mesure d’utiliser la prothèse. Il lui propose également une éducation technique sur ce dispositif médical.

Par ailleurs, la prothèse pénienne représente le dernier recours de soin lorsque tous les autres traitements de la dysfonction érectile ne fonctionnent pas. Ces autres traitements peuvent concerner des médicamenteux oraux (viagra, cialis…) ou des injections de vasodilatateurs dans les corps caverneux.

Les différents types de prothèses péniennes

Il existe trois catégories de prothèses péniennes :

  • L’implant gonflable à 3 compartiments : Ce type de dispositif est le plus fréquemment installé. Il est constitué de 2 cylindres placés dans les corps caverneux du pénis. De plus, il comporte un réservoir placé dans l’abdomen et une pompe interne installée dans le scrotum.
  • L’implant semi-rigide ou malléable : Ce modèle ne comporte que deux cylindres qui se placent dans les corps caverneux.
  • L’Implant gonflable à 2 compartiments : Ce modèle est le moins utilisé et ne comprend que 2 cylindres et une pompe-réservoir.

Comment se déroule la mise en place de la prothèse pénienne ?

L’intervention chirurgicale se déroule au bloc opératoire et s’effectue sous anesthésie générale ou sous péridurale. Le médecin anesthésiste choisira entre ces 2 modes selon les critères médicaux du patient. L’opération peut prendre environ 2 à 3 heures s’il n’y a pas de complications.

L’urologue explique les différentes catégories de prothèses péniennes, leurs atouts, leurs inconvénients ainsi que les risques éventuels.

La voie d’implantation varie en fonction du matériel utilisé. L’incision peut s’effectuer au niveau pénoscrotal, entre le fond du pénis et les bourses. Elle peut aussi se réaliser au-dessus du pubis selon la méthode chirurgicale utilisée. Les cylindres sont installés à l’intérieur de la verge et vont remplacer les corps caverneux.

Quant aux prothèses à 2 ou à 3 compartiments, la pompe se place dans le scrotum près des testicules et le réservoir s’installe dans l’abdomen.

Quels sont les risques et les complications de la prothèse pénienne ?

Dans la plupart des cas, l’intervention chirurgicale se réalise sans complication. Toutefois, la mise en place d’une prothèse pénienne peut comporter des risques dont le patient doit tenir compte avant l’opération. Le principal est souvent le risque d’érosion et infectieux du matériel qui exige le retrait de l’implant.

Les autres complications concernent le risque de douleurs chroniques, le risque d’hématome et le risque de mauvais fonctionnement du matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × 4 =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.