Le libertinage et le partagisme

Le libertinage et le partagisme

Origines du libertinage ?

Définition :
Du latin libertinus « esclave qui vient d’être libéré » ce terme libertin est surtout orienté sur 2 définitions : à l’origine, le libertin est la personne qui remet en cause les choses bien établies, c’est un libre d’esprit, dans la mesure où il n’est plus esclave et donc libre, principalement concernant la métaphysique et l’éthique religieuse.

De nos jours, l’expression « libertinage » à une signification plutôt charnelle, qui s’adonne à du plaisir où bien la sexualité en groupe, avec une liberté qui serait au-delà des limites morales et de la sensualité dite « classique » en couple, mais cependant, avec un certain raffinement cultivé.

L’histoire :
Le libertinage sexuel commence à voir le jour plus officiellement au XVIIIème siècle (nous pensons bien qu’avant, cela se pratiquait d’ors et déjà mais que çà ne se disait pas), quand les femmes accèdent au pouvoir intellectuel plus important et peuvent enfin se confier et parler de désir et de passion.

La définition de l’encyclopédie : « C’est l’habitude de céder l’instinct qui nous porte aux plaisirs des sens, il ne respecte pas les mœurs, mais il ne s’affecte pas de les braver, il est sans délicatesse ».

L’italien Casanova est le personnage type du libertinage multipliant les expériences de toutes sortes. On ose parler de l’amour et de la sexualité comme dans Candide de Voltaire en 1759. Au XXème siècle il devient plus présent, et devient un incontournable des scènes érotiques comme dans « les liaisons dangereuses » de Chardelos de Laclos qui en est à l’époque le parfait exemple.

Il est souvent écrit tout du moins des passages, dans de nombreux romans où le fantasme et les plaisirs charnels sont présents pour agrémenter des plaisirs et des envies sensuelles.
De nos jours le libertinage est beaucoup plus présent dans la réalité et beaucoup de couples en font l’expérience au moins une fois pour connaitre et essayer.

Pour ma part, une personne qui estime que le sexe est un plaisir dissociable de l’amour, et qui pratique ce plaisir avec d’autres adultes consentants, peut être considéré comme un ou une libertin(e).

Il est cependant différent de l’échangisme que nous aborderons dans un prochain chapitre. Il est plus axé sur le fait d’avoir un couple « officiel » mais d’avoir des rapports sexuels avec d’autres partenaires sans la présence de celui-ci et tout en le disant. Donc ce n’est pas « tromper ».

C’est un mode de sexualité libre et sans cachotterie avec son partenaire régulier. C’est bien souvent des personnes qui ont un appétit sexuel important qui peuvent pratiquer le libertinage, et qui aime avoir de multiples partenaires dans la même période.

C’est une façon de penser, d’être libre dans sa façon de pratiquer des actes sexuels et charnels sans avoir de tabous dans ses envies et ses plaisirs. Aller au-delà de ses croyances et de ses convictions. Une façon spécifique de penser. Il peut se réaliser en solo ou bien encore dans une forme différente qui est le partagisme.

Le partagisme est bien entendu pratiqué avec des libertins, mais est associé au voyeurisme et à l’exhibitionnisme.

C’est un nouveau terme qui n’apparait pas dans le dictionnaire mais qui reflète bien les 3 regroupements de la sexualité de groupe autre que le libertinage seul ou bien l’échangisme. Pour tous le libertin/libertine est une personne célibataire qui multiplie les relations sexuelles avec de nombreux partenaires, mais il aurait pour certains une autre définition, et plutôt sur les hommes que sur les femmes.

A cette différence, la « partagisme » comprend la notion de « partage de plaisirs » dans sa globalité. C’est un partage de sexualité à plusieurs à partir de 3 mais qui se base sur des fantasmes, du voyeurisme, d’éprouver du désir à voir ce que font les autres, et se donner du plaisir.

Cela peut être par exemple un couple et une personne extérieure qui va regarder, et être présent lors des ébats du couple, c’est un exemple de partagisme. Ma définition serait « le partagisme est une fantaisie sexuelle, dissociée de l’amour, qui se pratique à plus de 2 personnes ».

Il est biens souvent le premier pas vers l’échangisme. Prendre du plaisir en sachant qu’une tierce ou plusieurs personnes vous regardent et ce qui vous donne un désir insoupçonné, c’est, parfois, la première étape qui va vous conduire bien souvent à des formes différentes de libertinages selon votre partenaire, votre situation amoureuse, selon vos envies et vos fantasmes.

Au-delà des « termes » le libertinage se combinera avec toutes sortes de pratiques sexuelles puisque c’est surtout une façon de penser charnelle et sexuelle.

Il est également classifié en fonction des personnes, d’un homme ou femme qui multiplie les conquêtes mais qui est célibataire ou bien à un couple qui souhaite partager ses plaisirs et désirs il reste une pratique de plus en plus courante au 21è siècle.

Le libertinage peut être inné ou bien une méthode qui vient avec le temps et les expériences, également avec les rencontres. Il peut également se faire de façon mystérieuse, bien souvent il est pratiqué avec des mises en scènes, avec des personnes inconnues, des rendez vous libertins, des soirées privées, où vous pouvez être masqués par exemple (hommes et femmes), où personne ne se connait et restera anonyme tout au long des plaisirs sexuels.

Masque libertin

Vous trouverez pour masquer votre anonymat des articles comme des perruques, des petits accessoires érotiques et bien entendu des préservatifs indispensables dans ce type de pratique.

La conclusion :
Le libertinage ou le partagisme est une façon bien spécifique de penser sa sexualité que vous soyez célibataire ou en couple. Il est souvent relié et évolue généralement vers une méthode de sexualité évolutive vers « l’échangisme » ou « le côte à côtisme ».

C’est une façon de penser mais qui n’empêche pas d’en sortir un jour et de profiter de la vie avec tous les plaisirs charnels, les désirs, et les partenaires que vous aurez.

Ma petite phrase :
« Dépêchons-nous de succomber aux tentations avant qu’elle s’éloigne » d’ Epicure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

seize + 9 =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.