Comment bien choisir son lubrifiant ?

Comment bien choisir son lubrifiant

Peu importe l’utilisation, que ce soit pour un usage récréatif ou pour pallier une sécheresse vaginale, le lubrifiant est un petit indispensable à garder dans son tiroir. L’utilisation de lubrifiant permet généralement d’augmenter le plaisir ou de calmer une sécheresse vaginale. Parfois aromatisé ou aphrodisiaque, il ajoute une touche de piment dans votre sexualité. A l’heure actuelle, le choix d’un lubrifiant n’est pas une tâche facile. Entre plus de confort, plus de douceur, à base d’eau, d’huile, chaud, froid, avec ou sans saveur, etc le choix est incroyable. Dans cet article, on vous dit tout sur le lubrifiant qu’il vous faut.

Les lubrifiants à base d’eau

Pour commencer, les lubrifiants à base d’eau et de glycérine sont les plus utilisés et les plus sûrs. Polyvalents, ils sont utilisables en toutes circonstances : avec un préservatif, un sextoy, vos doigts ou vos mains. Que ce soit à utiliser lors de vos rapports sexuels ou vos moments de caresse, ils s’adaptent et procurent une sensation de glisse naturelle. Outre son rapport qualité/prix très intéressant, ce type de lubrifiant ne risque pas de coller ou de laisser des tâches sur votre lit. Par ailleurs, grâce à sa forte teneur en eau (80 %), il va également hydrater votre peau mais aussi la rendre encore plus douce.  Il faut savoir que la particularité de ce lubrifiant est qu’il existe des modèles bios, parfois ils sont même comestibles et conviennent donc aux rapports oraux. Mais attention, il faut que cela soit inscrit sur le packaging. Le seul bémol de ce produit est qu’il sèche très rapidement et nécessite donc une deuxième application.

Les lubrifiants à base de silicone

Les lubrifiants à base de silicone sont surnommés « les rois de la glisse ». Tellement efficaces, ces produits lubrifient cinq fois plus que les modèles à base d’eau. Encore plus polyvalent, ce bijou n’a pas peur de l’eau. Vous pouvez l’utiliser sous la douche, dans la piscine ou même dans la mer. Cependant, il n’est pas recommandé pour les rapports oraux. En outre, il est également préférable d’éviter d’utiliser l’objet avec des jouets en silicone car ils risquent de s’abîmer. Un point important à connaître est que le lubrifiant à base de silicone n’apporte pas d’hydratation, il n’est donc  pas l’ami idéal en cas de sécheresse vaginale.

Les lubrifiants à base d’huile

Les lubrifiants à base d’huile sont les moins utilisés. Ils sont plus recommandés pour les hommes pour effectuer des rapports anaux, des massages sensuels ou pour la masturbation. Même si ce produit est à base d’huile végétale : coco, jojoba ou amandes douces, il ne convient pas aux rapports vaginaux car il risque de créer des risques d’infection. Par ailleurs, il est à noter que les lubrifiants à base d’huile ne doivent pas être utilisés avec des préservatifs en latex car ils risquent de dissoudre le latex et engendrer ainsi une déchirure. D’ailleurs, tous les jouets en latex, les diaphragmes et les sex toys en latex doivent être éloignés des lubrifiants à base d’huile. Dans le cas où vous optez pour l’utilisation d’un préservatif sans latex comme les condoms en polyisoprène, vérifiez la sensibilité du produit sur l’emballage avant de l’utiliser car ils sont aussi très sensibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux + douze =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.