Top 5 des objets BDSM à avoir chez soi par Clarisse Calioppé

sélection bdsm

Nous avons demandé à notre Ambassadrice de plaisir, Clarisse Calliopé du blog Soumise de nous lister le top 5 des objets BDSM à avoir chez soi. Elle a répondu favorablement à cette demande et voici sa petite sélection.

Le Top 5 BDSM de Clarisse Calliopé

clarisse calliope

Nous le savons tous, le BDSM reste LA pratique sexuelle où interviennent le plus d’accessoires matériels. Sex-toys, cordages et objets de douleurs en tout genre sont des outils dont il impossible de se passer pour permettre de s’épanouir et d’explorer le BDSM selon ses propres désirs.
Dans cet article, je vous livre les cinq objets qui, pour moi, sont les indispensables du BDSM.
Bien entendu, la liste pourrait être nettement plus longue, car les variations des plaisirs sadomasochistes sont infinies, mais si je devais faire un choix pour n’en retenir que 5, voici ceux que je garderai.

Le Plug

Il représente pour moi l’outil premier de la démonstration de la possession corporelle d’un-e Maîtresse sur son-sa soumis-e. Porter le plug revient à s’introduire en soi un peu de son « possesseur », une jolie façon de « décorer » son ses fesses et de les exhiber fièrement. Fierté d’appartenir, de monter, et à l’inverse, fierté de posséder et de le matérialiser.

Au-delà de l’aspect purement sensitif et sexuel, le plug est pour moi un objet incontournable dans ma soumission. Le mien porte même un nom, c’est un sex-toy qui se démarque des autres. Je le porte comme un bijou, un ornement, une marque d’appartenance.

Les menottes

Attention, pas n’importe lesquelles. Je ne vous parle pas des fausses menottes couvertes de fourrure synthétique rose fluo. Je parle de belles menottes, en cuir épais, confortables et réellement contraignantes, celles dont on ne peut se défaire seul. Les menottes permettent toutes sortes de scénarios possibles et surtout, elles encouragent un grand lâcher-prise de la part du menotté. C’est une base dans l’expérience de la contrainte.

 

Le bâillon

Il en existe tellement, mais ma préférence penche pour le bâillon ouvert, ou plutôt l’écarteur buccal. Ainsi, l’écarteur buccal vous permet des fellations particulièrement BDSM, très humiliante et forcée si vous le désirez. En plus de l’esthétisme qu’il peut se dégager de l’image d’un-e soumis-e portant l’écarteur buccal, celui-ci permet bien des amusements pour des plaisirs oraux hors normes.

Le paddle

N’ayant pas encore évoqué les objets de douleur, voici le premier que je préconise : le paddle. Se rapprochant de la fessée, la sensation varie incroyablement selon la force du coup donnée, ce qui permet au paddle de convenir à tous, des plus sensibles aux plus masochistes. C’est un objet redoutable et douloureusement délicieux à mon goût. Vous en trouverez de toutes les tailles et de toutes les formes.

Le fouet

Bien évidemment ! Tout comme le paddle, selon sa matière (daim, cuir, plastique, etc.), vous pourrez choisir le fouet en fonctions de vos désirs. Aussi, selon la force des coups, il est possible d’être chatouilleux ou plutôt mordant avec un fouet entre les mains. Se faire fouetter pour laisser graduellement monter la chaleur des coups, qu’ils soient sur le dos, la poitrine ou les parties intimes.

 

Pour conclure, je tenais à faire un petit aparté spécialement au sujet du collier. J’aurais pu le citer en tête de liste, mais je préfère le voir dans une catégorie à part. Non pas comme un accessoire, mais plutôt comme un apparat qui finit par fait réellement partie de soi.

En espérant vous avoir ouvert l’esprit sur des idées nouvelles, amusez-vous bien et à bientôt pour un nouveau post au sujet du BDSM !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

huit − 5 =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.