Diabète et sexualité : ce qui change ?

Diabète et sexualité ce qui change

Faire l’amour n’est pas une contre-indication au diabète. Au contraire, diabète et sexualité vont ensemble. En effet, un diabétique doit faire des exercices doux et le sexe en fait partie. Cependant, comme pour toute autre maladie chronique, le diabète entraîne certains troubles sexuels. Ces derniers engendrent des blocages psychologiques pouvant faire baisser l’estime de soi ainsi que la libido.
Quand on est diabétique, il faut faire face à quelques changements. L’hygiène de vie change, mais les pratiques sexuelles aussi doivent être modifiées pour se conformer à un nouveau mode de vie. Toutefois, il existe des solutions pour avoir une vie sexuelle épanouie.

Gérer sa glycémie pendant le sexe

Entre sexualité et diabète, tout est question de glycémie. Ainsi, pour prévenir des crises, vous devez vous connaître. Pour ce faire, contrôlez votre taux de sucre avant, pendant (si possible) et après le sexe. Ainsi, vous avez une idée de l’effet de vos ébats sur votre état de santé. Cela permet de mieux se préparer pour les prochaines fois.

Écoutez votre corps pour déceler les symptômes d’une crise. Il est vrai que la transpiration et le battement de cœur entraîné par ce sport intense se confond avec une crise. Cependant, vous trouverez des détails pour les différencier.

Gardez vos médicaments à portée de main. Ainsi, si vous constatez que votre état se détériore, vous pouvez tout de suite remédier à cette situation et empêcher une crise qui pourrait s’aggraver.

Troubles érectiles et diabète

D’après une étude sur le diabète et sexologie chez l’homme, un diabétique sur deux souffre de trouble de l’érection, chez les plus de 50 ans. Ce chiffre est expliqué par l’effet de l’hyperglycémie sur la sexualité. Autrement dit, le sucre a un effet direct sur l’érection et l’éjaculation. En effet, il fragilise les artères et les nerfs qui contrôlent le sexe. L’arrivée de sang jusqu’à l’organe n’est pas suffisante pour provoquer la turgescence. Cela engendre une difficulté à initier une érection, à la maintenir et une insuffisance de puissance pour la pénétration.

Sexualité féminine : les effets du diabète

Chez la femme, c’est surtout le diabète type 1 qui entraîne la sècheresse vaginale. La lubrification vaginale n’est pas suffisante, car l’hyperglycémie nuit aux vaisseaux et aux nerfs. Le tissu de la vulve ne gonfle pas assez pour créer une bonne lubricité. Lors de la pénétration, la femme peut ressentir une grande douleur. Le rapport entre diabète et libido est clair, car la femme a des difficultés à atteindre l’orgasme. Cela impacte énormément le mental.

Les solutions pour vivre pleinement sa sexualité

Il est vrai que ces dysfonctionnements ont des effets dévalorisants, cependant, vous devez parler avec votre partenaire. Car si les troubles se répètent, vous pouvez décider ensemble d’utiliser des jouets, ou du lubrifiant chez la femme. Ainsi, vous améliorez la qualité de votre vie sexuelle. Sachez que ces troubles ne sont pas une fatalité. Pour vivre en harmonie le diabète et sexualité, rapprochez-vous d’un médecin ou d’un sexologue pour vous suivre.

Il existe également des traitements médicaux efficaces pour éviter ces désagréments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 − quatre =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.